Femu a Corsica : Une fusion au service de l’auto-détermination du peuple corse en Europe !

Après la victoire historique de décembre 2015, il est temps que Femu a Corsica devienne bien plus qu’une simple union électorale mais enfin le parti au service du peuple corse et de son auto-détermination en Europe Corse

Autodeterminazione !

Nul ne peut le contester, la création de Femu a Corsica en 2010 a permis, entre autres choses, au mouvement nationaliste corse d’accéder, pour la première fois, aux responsabilités en 2015. Cependant, nul ne peut nier non plus que la victoire de 2015 a mis en exergue, paradoxalement, les faiblesses structurelles de Femu a Corsica.

Alors que nous partageons l’objectif  à long terme (l’auto-détermination du peuple corse), que nous nous accordons sur l’outil à moyen terme (l’autonomie administrative, règlementaire, législative, fiscale et budgétaire), que nous avons défini nos priorités à court terme (u riaquistu economicu è suciale, la co-officialité, le statut de résident, la prorogation des arrêtés Miot, la collectivité unique…) et que nous avons fait, depuis le début, le choix exclusif de la démocratie, nous n’avons pas encore réussi à nous mettre d’accord sur le plus simple : la fusion des composantes de Femu a Corsica pour former un grand parti au service de la Corse qui puisse à la fois défendre les droits inaliénables et imprescriptibles du peuple corse,  apporter une réponse aux demandes légitimes des femmes et des hommes de ce pays ainsi que répondre aux défis mondiaux qui s’imposent à nous.

Autonomia !

Le temps presse. Notre peuple, notre langue et notre terre se meurent. Nous ne pouvons plus attendre une quelconque échéance électorale, (il y en aura toujours une), ni une quelconque ambition personnelle, elle serait dérisoire face à l’enjeu. Nous avons besoin de nous regrouper pour (re)construire notre nation !

Et parce que nul ne peut faire abstraction des échéances électorales, ayons le courage, la force et le pragmatisme de construire un grand parti politique, Femu a Corsica, qui portera l’autonomie de la nation corse au sein d’une Europe des peuples aux prochaines élections nationales corses prévues dans 18 mois.

Auropa !

Si le peuple corse veut exister, et si Femu a Corsica veut être à son service, il doit se (ré)approprier son espace géographique et politique. Un peuple européen, tel que le peuple corse, doit tisser des liens autant politiques que diplomatiques, économiques, sociaux, culturels et même cultuels avec l’ensemble des peuples d’Europe, et notamment des nations sans Etat.

De la Catalogne au Nagorno-Karabakh, de l’Ecosse à la Sardaigne, en passant par l’ensemble des peuples en lutte, Femu a Corsica doit créer un véritable réseau diplomatique au service du développement économique, social et culturel de la Corse. Divisés, isolés et amoindris dans nos anciennes écuries nous n’y parviendrons que difficilement et seulement de façon limitée, mais unis, associés et renforcés nous pouvons, au sein de Femu a Corsica, réussir à unir et mobiliser l’ensemble de forces vives de notre île afin de construire ces ponts qui permettront à la Corse de retrouver sa place en Méditerranée et en Europe.

Les défis de Femu a Corsica

Construire la nation corse, assurer son auto-détermination, répondre aux besoins fondamentaux du peuple corse, trouver des solutions concrètes aux demandes légitimes des Corses,  renforcer la solidarité au sein du peuple corse afin de ne laisser personne sur le bord du chemin, approfondir l’amitié du peuple corse envers l’ensemble des peuples en lutte en Europe ou ailleurs dans le monde, assumer fièrement son histoire européenne pour contribuer à la construction d’un autre Europe… voilà l’ensemble des défis qui attendent Femu a Corsica !

Ils sont immenses car nous avons tout à construire ! Et c’est pour cela que nous ne pouvons plus attendre, les Corses ne peuvent plus attendre, notre terre ne peut plus attendre. Faisons de Femu a Corsica le parti au service de l’auto-détermination de la Corse en Europe !

Femu Femu a Corsica ! Aiò ch’hè ora !

Roccu GAROBY /  Vice-Président de l’Alliance Libre Européenne Jeune et Membre du Cunsigliu du PNC

Advertisements